Contact us
Share

Stage - Calibrage de courbes de crédit - Implémentation d'un modèle optimisé

Ref : JRQ$202-14524

Paris

Email
Share
Print

Job description

Murex est un leader mondial reconnu dans le développement de progiciels financiers. Chaque jour, à travers le monde, de prestigieuses institutions financières, hedge funds, asset managers et trésoreries de grands groupes, s’appuient sur les collaborateurs et la plateforme Murex pour soutenir leurs activités de marchés. Notre devise “pioneering again” résume notre histoire: depuis sa création, Murex s'adapte en continu aux évolutions des marchés de capitaux en offrant des solutions innovantes et adaptées aux besoins de ses Clients.

 

Murex compte aujourd’hui plus de 2000 experts répartis dans 17 bureaux : Beyrouth, Dubai, Dublin, Hong Kong, Londres, Luxembourg, Moscou, New York, Paris, Pékin, Santiago, Sao Paulo, Séoul, Singapour, Sydney, Tokyo, et Toronto.

 

La plateforme Murex est un système de gestion front to back to risk. Elle intègre nativement la possibilité de gérer un ensemble de produits financiers, OTC et listés, appartenant à différentes classes d’actifs. La plateforme permet aussi de gérer, en temps réel, toutes les données de marché qui servent à la valorisation  de ces produits.

L’équipe de développement Front Office est responsable d’une grande partie des produits financiers et des données de marché que proposent la plateforme Murex. Le stage se déroulera au sein de l’équipe courbe.

 

Description de l’équipe

L’équipe des courbes se concentre sur la gestion des courbes par terme, principalement les courbes de taux, mais aussi le crédit, l’inflation, le change et les matières premières. Les principales fonctions du module sont le calibrage et l’interpolation des courbes, ainsi que l’interface avec les instruments financiers qui participent au calibrage. Le module participe aussi aux calculs du risque et du hedge.

 

Mission

En recherche permanente d’optimisations, le module des courbes a mis en place un modèle de calibrage de courbes de taux beaucoup plus efficace que les modèles précédents. En préparant les données de manière astucieuse, on peut se ramener à un simple problème d’algèbre linéaire. On peut alors tirer profits d’algorithme adaptés à ce type de calculs, notamment en tenant compte des structures particulières des matrices utilisées dans le calcul. Les courbes de crédits se prêtent parfaitement à ce type d’optimisation. Elles sont constituées de séries homogènes de « credit default swaps ». Ces swap ne diffèrent que de la maturité et partagent un grand nombre de données. On pourra donc profiter de la mise en commun d’une partie des calculs.

Pour cela, on cherchera : 

  • à identifier les flux ou autre résultats intermédiaires qui participent à la valorisation du CDS,
  • à  implémentation l’évaluation du swap comme combinaison linéaire de ces résultats,
  • à fournir le code permettant l’extraction des informations utiles pour caractériser le swap,
  • à intégrer ces éléments de calcul au module de calibrage,
  • et à fournir un jeu de tests unitaires permettant d’évaluer les chiffres et les performances.